Histoire des évêques

Retour

Histoire des évêques

Puy-l'Évêque
Histoire des évêques

1/2

Donnez votre avis

Description

A- | A+

Les deux évêques de Cahors les plus connus sont saint Didier, dit Géry en occitan (636-655) et Alain de Solminhac (1636­-1659), évêque de la Contre­-Réforme. Les évêques sont à la tête du diocèse qui s’étendait au Moyen Age jusqu’à Montauban. Héritiers du titre de comte du Quercy, ils sont aussi des seigneurs laïcs possédant terres, prélevant l’impôt et levant des troupes armées. Au 13e siècle, après la   croisade   des   Albigeois,   ils   font   main   basse   sur   la   vallée   du   Lot,   dont   les   barons   laïcs   sont soupçonnés  d’hérésie  cathare.  Les évêques  prennent  alors   le  contrôle  des  châteaux  (Bélaye  et Albas), installent leur résidence à Mercuès, construisent des donjons (Luzech), fondent une bastide (Castelfranc) et donnent même leur nom à la ville de Puy­-L’Evêque.

Jusqu’à la Révolution, l’évêque est le personnage le plus puissant du Quercy. Chef spirituel et grand seigneur, il impose surtout sa domination féodale entre Puy­L’Evêque et Cahors.

Photos (2)

Retour

Donnez votre avis

Retour

J'aimerais recevoir les informations de :

Donnez votre avis

Retour

Réglages

Retour

Réglages

Retour
Me localiser